Blog de Nanterre PoéVie

  Ce blog est à vous

Vous y trouverez des propositions d'écriture,  des instants poétiques, des photos, des poèmes,  des textopoésie et mille autres petits riens qui rendent la vie savoureuse.

Vous pouvez ajouter un commentaire,

écrire un billet en vous inscrivant dans l'espace membre.

partager un billet sur votre profil Facebook ,Twitter , Blogger, Viadéo, Google, Linkedin

ou par mail

Nouveau sur le blog : Commenter grâce à Disqus 

et pour connaître le fonctionnement des commentaires avec Disqus un très bon article :

http://www.maicresse.fr/commentaire-disqus-sans-inscription-et-astuces

 

Blog et espace membre *

*petit mode d'emploi du blog : vous y  trouverez de quoi faire vos premiers pas dans l'espace membre. Ce document est le compte rendu de l'atelier "Blog et commentaire" qui s est déroulé le 5 mars 2011 à l'Agora de Nanterre

Rage folle

Rage folle

La colère est passée dans l'antre du feu.
Elle a forgé son caractère époustouflant,
Son caractère incendiaire,
En un rien de temps.
Une traînée de poudre,
Une explosion, un vertige hallucinatoire,
Absorbant tout l'oxygène,
Brûlant tout sentiment.
Dans le bout des doigts, des picotements,
Dans le tête, une bête furieuse
Qui tournicote, qui rugit, qui bondit.
Le visage est une mer démontée
Partout des plis, des bosses, des cris,
Le corps est tendu,
Le cœur bat la chamade.
L'âme est recroquevillée,
Elle se demande si elle existe encore,
Pourquoi la bête a pris toute la place ?
Quel est le danger qui justifie cette tornade ?
L'égo est devenu fou,
Il fouette l'entourage ;
Remarques cinglantes
Méchantes phrases,
Mots cassants,
Cassant du sucre sur l'échine du pauvre diable,
Du pauvre diable qui s'écrase,
Du pauvre diable qui se rebelle
Du pauvre diable qui crie bientôt : vengeance !
Mais la vengeance est un plat qui se mange froid.
Et le pauvre diable ferme les yeux,
Attend que l'orage passe,
Que la colère retombe.
Bientôt il se le promet, il creusera la tombe du colérique,
Chimérique vengeance calme sa peine,
Berce sa souffrance
Dans le silence.


Anélias.B
26 06 2015

Lire la suite

Fermeture définitive de la libraire LA HUNE à Saint-Germain-des-Prés

Si les musées, monuments, parcs et quais font le charme de Paris et certaines libraires dont celle-ci sont l'écrin de son âme avec des pages d'histoires, de personnages ou de poèmes, avec du sens, de la sensibilité au-delà des vitrines.
Ah la la les livres! Où iront-ils? Retrouver la forêt? Impuissance des auteurs et des lecteurs face aux chiffres. L'économie a tout pouvoir et ne fait pas la charité aux plus passionnés des libraires. Un livre est avant tout un produit. Je dirai plutôt une bonne denrée pour le cerveau affamé d'idées, de mémoire ou d'imagination.
Comme dit une magnifique chanson "Il n'y a plus d'après, à Saint Germain des prés"... chantés par d'illustres interprètes dont Montand et Gréco... Plus de librairies ! Ne croyez pas aux fleurs de nostalgie quand un monde en enterre un autre... C'est ainsi que brutalement nous changeons d'époque. Les fringues "avant toute chose!" mon pauvre Verlaine. A bientôt.
Suzâme
Malleray 16/06/2015

Lettre ouverte aux Poéviennes et aux PoéViens

Je vous remercie de tout coeur pour ce magnifique et intense parcours d'amitié et de poésie sur plus de 10 ans. Ensemble nous avons prouvé que l'écriture, l'amour de la poésie, des contes, des romans et de leurs auteurs se partage comme la découverte, la curiosité mais aussi l'appétit d'un plat extraordinaire, celui de la vie à travers la culture, celle qui se débusque d'abord presque comme une baie sauvage, une fleur rare ou familière mais aussi celle qui se déguste dans la convivialité. Quelle belle réussite ! Je l'ai emportée dans mes bagages avec vous, vos sensibilités. Nous nous retrouverons à Bourges ou à Nanterre, je vous le promets. Chaleureusement.
Suzanne
Malleray, le 16/06/2015

100 tableaux pour Aimé Césaire, retour aux sources 

Dans le cadre de la Semaine de la Solidarité internationale

Vous êtes convié à l'exposition « 100 tableaux pour Aimé Césaire, retour aux sources »

qui aura lieu du 17 au 29 novembre 2014

Affiche exposition la ligue aime cesaire

Vernissage le 18 novembre 2014 à 19 h

centre d'animation les amandiers

110 rue des amandiers - 75020 paris

tél. 01 44 62 85 40

métro ménilmontant, père lachaise

Entrée libre

24 novembre 2014 de 10 h à 11 h 30

Petit Déjeuner Citoyen/Amandiers en direction des établissements scolaires

A la rencontre d'Aimé Césaire – animé par l'association Fil'Harmonie

Inscription obligatoire : nledrogoff@ligueparis.org / lgouevic@ligueparis.org

"100 tableaux pour Aimé Césaire, retour aux sources"

Exposition
du 17 au 29 novembre 2014

au Centre d'animation Les Amandiers, 110 rue des Amandiers - 75020 Paris, Métro Ménilmontant ou Père Lachaise.






Information communiquée par Ozoua SOYINKA,
Secrétaire Trésorière de l'association Fil'Harmonie

"LES INTEMPORELLES de Jeannine PEREZ alias NINJA - ED. Thierry Sajat

J’attendais avec impatience le premier de recueil de NINJA.
Ecoutant ses poésies depuis les débuts de notre association Nanterre PoéVie, que ce soit lors de nos rendez-vous bimensuels mais aussi lors nos manifestations thématiques, j’appréciais depuis longtemps leurs contenus même si nos écritures étaient aussi différentes que nos expériences de vie.

Réalisme et humour sont les deux facettes de cette auteure aux aguets de son environnement quotidien avec « La demoiselle d’Avignon ».

Si elle n’est pas tout à fait rêveuse, je vois NINJA plutôt comme un être réactif et combattif dans « Vivre ».

Sa plume aussi humaine qu’idéaliste avec « Le clandestin » dans sa façon d’aller vers les autres, de croire en une société meilleure, apprivoisera de nouveaux lecteurs, lectrices à chacun de ses textes.
Lorsqu’elle défend des causes dans « Femme de demain », « Le sport au féminin », n’avons-nous pas envie, nous, femmes, de nous rassembler, pour déclamer sa conviction en une liberté à conquérir chaque jour ? Et justement, à l’occasion de « La journée internationale de la femme », Il y a quelques temps, l’association « Femmes solidaires » a accueilli ses deux textes plein d’élans qui ont fait de sa voix unique, la voix de toutes.

Amoureuse enjouée ou nostalgique, Ninja n’est jamais triste lorsqu’elle évoque l’amour. L’amertume n’a aucune place dans ses vers que le passé visite pourtant. Comme si la vie était plus forte que le temps.

Je vous invite à lire « LES INTEMPORELLES », à découvrir NINJA, la belle et la rebelle, cette femme qui aime tant LA PAIX.

Suzanne Granget
26/10/14



Renseignements : nanterrepoevie@gmail.com

"Sur les ailes du temps" de Janine Germa

23 04 2014 07 57 48

« SUR LES AILES DU TEMPS »

de Janine GERMA

Préface de Jocelyne

 

Avec « Sur les ailes du temps », son premier recueil, Janine Germa nous offre en confidences quelques profondes pages de vie et d’amour.

L’arc-en-ciel des sentiments traverse son florilège, de la jeunesse à la maturité avec la seule force du don, de celui d’aimer encore et toujours.

L’auteure, inlassable amoureuse, demeure lucide à chaque période de sa vie et  cependant n’oppose jamais l’amour à la solitude.

«Les ailes du temps » l’entraînent et la retiennent comme un refrain tout autant qu’une danse intime dont chacun de ses textes fredonne la mélodie d’aimer au gré de notes intérieures si réceptives qu’elles attachent la sensibilité du lecteur à chaque fragment de son existence.

 

(10/04/2014)

Suzanne Granget

Le recueil "Sur les ailes du temps" de Janine Germa est illustré par elle-même et intègre quelques photos de ses oeuvres sculptées. Il est édité par L'Association Le Pont des Arts et des Rencontres Culturelles - Blanche Maynadier, en abrégé "LE PARC" et disponible sur demande :

nanterrepoevie@gmail.com

Voici le poème que j'ai choisi :

J’AIME

J’aime les langueurs, la littérature

Les rêveurs et les petits enfants

J’aime les yeux bleus et la nature

Même s’il fait mauvais temps.

 

Je hais les gens qui n’ont pas de goût

Et puis je hais la violence

Les coups de poing donnés au cœur

Les amours qu’on jette en sautant du lit.

 

J’aime les vins, les chevaux de race

Les roses de grand prix,

Les hommes qui ont de la grâce

Mais surtout de l’esprit.

 

Je hais les menteurs, les âmes douteuses

J’aime les grands vainqueurs

Les grandes amoureuses

Et les gens qui ont souvent peur.

 

Je hais les secrets du vice imbécile

Triste et décevant plus que la vertu

Les plaisirs malsains, les gestes faciles

Mon Dieu que j’aime les grands yeux battus.

 

J’aime les poètes, les chansons d’amour

L’amitié si difficile

Les départs et les retours

Les amours qui restent au creux du lit.

p.11  extrait de « Sur les ailes du temps »

Horlogère des années


Allonge tes pinces, l'oeil vissé à sa loupe,
Ta main étendue au-dessus de moi, comme une coupe
Me voilà muet et sans voix ...
Tu as changé ma bouche en pierre,
Et me voilà, figé, déjà envahi par le lierre.

Oui, tu peux te lover dans mon ombre bleue,
Parcourir mes espaces, enserrer de tes bras mon buste heureux ,
Si tu arrêtes le temps, et maintiens suspendue la furie des océans,
Troubles la peaux des anges , et délaisses l'inutile,
Fleurir dans l'alliance et l'écrin de mes îles ...

Au geste arrêté et à la main ronde,
Répondrait ta peau douce, et chevelure blonde,
Gardant le souvenir du soleil,
Comme un autre sortilège,
Emergeant , à nul autre pareil.

Mais si tu veux que je me libère des années,
Et, qu'avec toi, je puisse me promener,
Comme au sortir du sommeil,
Laisse tes doigts parcourir mes rides,
Viens te loger dans ma chrysalide,

Ignorons les siècles qui nous séparent,
Non, tu vois, tu n'es pas en retard,
Tu me joueras une musique de joie ;
Et je goûterai à ton regard de velours
A la fontaine aux troubadours.

------------

Lire la suite

Improvisation du mercredi 8 janvier 2014

Hier soir, dans la plus exquise poésie, les folles trouvailles et même l'imagination délirante, nous avons poursuivi notre parcours d'écriture pour l'année 2013/2014 sur le thème : "La poésie au cœur des arts"

Voici la liste des mots lancés en l'air par notre assemblée de PoéViennes et PoéViens.

Coeur - humeur - papaye - chocolat - athlète- virus - allègrement - pureté - sirop - rondeur - pastille - inspiré - plénitude - chanter - horizon

Avec ces mots ( un, deux, trois ou...tous, comme il vous plaira), nous vous invitons à écrire un texte court, un poème, une brève... et si vous êtes inspirés une nouvelle !

À vos plumes, à vos claviers, et que vive la poésie dans le plaisir d'écrire et de partager quelques mots !

Merci de laisser vos textes en commentaires, et rendez-vous au mois de février pour une nouvelle improvisation du mercredi !

Vernissage « Passion Photo » samedi 25 janvier à partir de 18h00

Lauréat 2013 du Choix du Public : Ludovic Keller

L’association « Passion Photo » a le plaisir de vous inviter à la 4ème édition de son exposition annuelle

les 25 et 26 janvier 2014
de 13h00 à 18h00

à


La Maison du Chemin de l’Ile
Avenue du Général Leclerc à Nanterre

Le vernissage se déroulera,
le samedi 25 janvier 2014 à partir de 18h00
en compagnie des associations :

Le Lien du Chant(chorale),

NanterrePoévie (Poésie)

Tropical bambou (Danse)

Art culture et tradition (Danse)

Nous comptons sur votre présence

Improvisation du mercredi 5 décembre

Hier soir, dans la plus totale liesse, les sourires et même la franche rigolade, nous avons poursuivi notre parcours d'écriture pour l'année 2013/2014 sur le thème : "La poésie au cœur des arts"

Voici la liste des mots lancés en l'air par notre assemblée de PoéViennes et PoéViens.

Spleen, élégance, décembre, pigeon, vivace, cactus,orange, fuir, flotter, mendiant, goulûment, vélo, cime, cacahuète, montagne, randonneurs, couler, retenir, respirer, soleil, silhouette, dormir.

Avec ces mots ( un, deux, trois ou...tous, comme il vous plaira), nous vous invitons à écrire un texte court, un poème, une brève... et si vous êtes inspirés une nouvelle ! À vos plumes, à vos claviers, et que vive la poésie dans le plaisir d'écrire et de partager quelques mots !

Merci de laisser vos textes en commentaires, et rendez-vous au mois de janvier pour une nouvelle improvisation du mercredi !

PoéVie-lecture du 27/11/2013 : Notre invité Karim CORNALI

Après quelques signes échangés depuis l’an dernier sur nos messageries, nous avons pris rendez-vous. Karim CORNALI d’emblée cordial et pédagogue, avant de se présenter ou peut-être pour se présenter, choisit de disposer sur la table qui nous réunissait, quelques revues poétiques auxquelles l’auteur s’était abonné et celles qu’il l’avait publié. Ainsi, quelques inconnues pour beaucoup d’entre nous : Le Tas de Mots, Libelle, La Passe, Traction Brabant 50… dont vous trouverez prochainement les coordonnées en allant sur les liens de notre site.

-*-*-*-

Eloquent dans sa conviction lorsqu’il défend l’importance des revues pour les auteurs qui ne publient pas encore personnellement jusqu’à nous encourager puisque ce solitaire dans les voyages et l’écriture aime le partage. Nous abordons l’origine de son premier récit « Les Génies du Fleuve Sénégal », édité chez Artisans Voyageurs, un périple à vélo le long du fleuve… Et il nous raconte le lien de sa quête de sens devenue essentielle et son enfance puisqu’il vécut ses premières années dans ce même pays, sa rencontre avec les habitants des villages souvent pauvres mais accueillants, sa façon d’attendre qu’ils viennent à lui à dans la soirée, leur curiosité réciproque, leur simplicité. Quelques unes d’entre nous le questionnent sur ce qu’il ressentait là-bas, le long du fleuve, à fouler ces terres lointaines et si proches de son coeur. Son livre prit forme à partir de carnets remplis pendant ce long voyage qu’il avait souhaité unique, sans savoir qu’il serait, comme l’exprima l’une d’entre nous, un « voyage initiatique ». Il en fit également un documentaire et quelques poèmes sur l’instant et à venir.

Nous avons goûté le plaisir de lire quelques uns de ses textes semés dans les revues offertes à notre appétit de poésie, l’interpellant sur sa façon d’écrire, son lien à la lecture, aux auteurs et surtout ses débuts dans l’écriture. L’enfance, le collège… puis une interruption et à nouveau des élans… Plusieurs genres, du poème à l’écrit de fond sur quelques années, toujours en cours.

Puis, Karim CORNALI nous présenta son défi, KAHEL, sa revue de voyages… Quelques mains se sont précipitées à la feuilleter, la parcourir… Ah partir par la Poésie ! … J’ai eu la chance d’en échanger un exemplaire contre mon premier recueil « Ecrits sur ma Paume ». J’ai trouvé cet auteur d’une trentaine d’années, passionnant, gourmand de vie et de poésie. Et vous ? Vous qui étiez là, vous qui le découvrirez en le lisant.

Pour conclure, je l’ai encouragé à publier un recueil de ses poèmes. Beaucoup d’idées, de projets fourmillaient dans sa tête pleine de promesses littéraires, nous laissant un beau visage confiant.

Nous le remercions infiniment de ce partage, au bord de « L’AILLEURS »…

Suzâme

(29/11/2013)

Lire la suite

La ferme géante à Nanterre

       La ferme Géante à Nanterre

 

   

C'est aujourd'hui et demain, alors venez vite !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site