Blog de Nanterre PoéVie

  Ce blog est à vous

Vous y trouverez des propositions d'écriture,  des instants poétiques, des photos, des poèmes,  des textopoésie et mille autres petits riens qui rendent la vie savoureuse.

Vous pouvez ajouter un commentaire,

écrire un billet en vous inscrivant dans l'espace membre.

partager un billet sur votre profil Facebook ,Twitter , Blogger, Viadéo, Google, Linkedin

ou par mail

Nouveau sur le blog : Commenter grâce à Disqus 

et pour connaître le fonctionnement des commentaires avec Disqus un très bon article :

http://www.maicresse.fr/commentaire-disqus-sans-inscription-et-astuces

 

Blog et espace membre *

*petit mode d'emploi du blog : vous y  trouverez de quoi faire vos premiers pas dans l'espace membre. Ce document est le compte rendu de l'atelier "Blog et commentaire" qui s est déroulé le 5 mars 2011 à l'Agora de Nanterre

LA FETE, dedans, dehors, partout

Nous vous invitons à participer au programme de notre soirée du Printemps des Poètes qui aura lieu le 22 mars prochain à Nanterre en écrivant à la suite de ce textoésie(*), les mots de votre fête en quelques phrases ou vers. Certains de vos textes seront lus à haute voix par les poévien(e)s. Il suffit de transmettre votre textoésie en commentaire ou sur notre messagerie: 


nanterre.poevie@gmail.com 

Merci de votre participation.

En introduction, voici celui de Suzâme:

Bouffons, diablotins

s'installent dans une tête

Des farces au festin

ils inventent la fête.



Laissez-vous séduire

par leurs mots et leurs rires

Après un bain de moqueries

libérez l'oiseau de vos cris.



Suzâme

(12/01/13)


(*) Textoésie = texpoésie

textoésie : trouvaille de Suzâme

textpoésie: définition synonyme d'Anélias.B pour Nanterre Poévie

Plaque commémorative

plaque-non-evenenement.jpg

Photo Jean-Paul Villermé

« La poésie n’est pas incompréhensible, elle est inexplicable », affirme Octavio Paz.

Fête des doux rêves !

passages-006-bar-a-sieste.jpg

Vous connaissiez les bars à vins, à tapas, à ongles, à rencontres et bien vous ne rêvez pas, il y a maintenant les bars à sieste...Bon dodo !

Invitation à venir découvrir le blog de Dominique Hordé

De la couleur, de la poésie....venez vite découvrir le blog de Dominique Hordé, il mérite votre visite :

voeux-dominique-horde.jpg

http://www.conseil-couleurs.com/

Invitaion au Marché de Noël de Vauréal

aff-vaureal-noel-2012.jpg

Entre le vin chaud et le lapin magicien, venez découvrir mes dernières créations,

en famille, avec vos amis, connaissances ou voisins,

ce sera l'occasion de trouver un cadeau de Noël original, unique : une oeuvre d'art.

Et si une envie irrésistible d’écrire un commentaire, une blagounette à 2 sesterces, un petit coucou, un poème ou encore un message extravagant, soyez les bienvenus sur la page événement Facebook de mon profil !

http://www.facebook.com/events/544474895582536/

Les Pâtissières

Voici une délicieuse pièce de théâtre à ne pas manquer : il y a de "l'arsenic et vieilles dentelles" agrémentés de "tontons flingueurs"...de l'humour, de l'esprit critique et caustique, des réparties mêlées de complicité et de tendresse : un régal !

Cet après-midi, nous avons eu le plaisir d'être accueillis au théâtre des déchargeurs et d'assister aux deux premières scènes de la pièce "Les pâtissières" de Jean-Marie Piemme : de quoi nous mettre en appétit sans déflorer toute l'intrigue policière. Une astucieuse et gourmande manière de nous faire découvrir texte, comédiennes et mise en scène.

Cette mise en bouche a été suivie d'un goûter proposé par la maison Gosselin : la pièce montée que vous voyez sur l'affiche avait été spécialement confectionnée pour l'événement. Un délice de poire, de caramel, crème onctueuse et génoise légère enveloppée d'une pâte d'amande peinte fidèlement suivant les motifs de l'affiche. L'on notera une tête de mort rouge et rose, ce qui fût une "première" sur une pièce montée !

Anélias.B

piece-montee-les-patissierespng.png

line-up-patissieresrp-1.png

Théâtre des déchargeurs : http://www.lesdechargeurs.fr/node/2237

La compagnie La Barraca http://www.la-barraca.net/

La maison Gosselin : http://www.boulangerie-patisserie-artisanale-paris1.com/


Atelier Poévie du mercredi 5 décembre 2012

1) collecte de mots (à 6) :

Décembre - farandole - guirlande - passer - dimanche - danser - visages - églantine - illuminé - croire - église - chapeau - accrocheur - tendrement
2) "Que serait la fête sans..."
A chacun sa fête! Imaginez une mélodie d'orgue de barbarie au coin d'une rue, plus loin la foule... et vous vous dites sous forme d'un inventaire poétique en reprenant à chaque stophe ou chaque paragraphe ou non, cette question à compléter de façon attachante, insolite, nostalgique comme vous le sentez.
"Que serait la fête sans...
3) La fête dans votre tête
Vous êtes envahi(e) par une bouffée de fête, avec déferlante d'impressions qui vous font rire là où vous êtes. Quelque chose dans votre environnement immédiat à déclencer votre état.
Qu'est-ce qui vous arrive? Qu'avez-vous dans la tête pourqu'elle soit en fête?
Est-ce parce que vous revenez d'une fête? 
Est-ce l'idée d'en préparer une?
N'hésitez pas à participer, à transmettre vos textes en commentaire ou sur notre messagerie :
nanterre.poevie@hotmail.fr

Appel à écriture, les mots du mercredi

Hello à tous,

hier dans les rires, les sourires et même, les fous rires, nous avons poursuivi notre parcours d'écriture pour l'année 2012/2013 sur le thème : "La Fête"

Voici la liste des mots lancés en l'air par notre assemblée de PoéViennes et PoéViens. Ces mots étaient inspirés par une affiche, l'affiche de la quatrième édition de Parade(s) qui a eu lieu les 11, 12 et 13 juin 1993 à Nanterre. Oui, vous avez bien lu, mille neuf cent quatre-vingt treize !

Et c'est grâce au service des archives de Nanterre et plus particulièrement à Madame Leroy qui nous a fourni une copie de ce document, que nous avons pu écrire grâce à ce support. L'inspiration était là et bien là !

Voici donc les mots :

Parades, femme serpent, contorsion, dentelle, reptile, monde, flon-flon, joie, turquoise, concentration, globe, équilibre, cirque, force, dimension, illusion... et le mot d'Emmanuelle : bûcheron

Avec ces mots ( un, deux, trois ou...tous, comme il vous plaira), nous vous invitons à écrire un texte court, un poème, une brève... et si vous êtes inspirés une nouvelle ! À vos plumes, à vos claviers, et que vive la poésie dans le plaisir d'écrire et de partager quelques mots !

Merci de laisser vos textes en commentaires, et rendez-vous au mois de décembre pour une nouvelle improvisation du mercredi !

564ème foire aux oignons de Mantes-la-Jolie, 25 novembre 2012

Vous avez toujours rêver :

  • d'explorer un marché des arts
  • de visiter la Tour Saint-Maclou,
  • de faire un parcours inédit le long des remparts médiévaux de Mantes-la-Jolie
  • de découvrir comment filer la laine, ferrer un cheval, fabriquer une corde en chanvre
  • de déguster des préparations cullinaire à base d'oignons
  • d'admirer des voitures anciennes...

sans jamais en prendre le temps !

Et bien, quelle chance : tout cela est possible en un seul lieu Mantes-la-Jolie et une seule date : le 25 novembre de 9h à 17h lors de la 564 ème foire aux oignons de Mantes-la-Jolie

fo-aff-2012.jpg

Appel à écriture, proposition de J.P.V

une-goutte-de-sang.jpg

Une goutte de sang tombe d'un immeuble de la capitale.

Quel est ce meurtre ? une-goutte-de-sang-2.jpg

Où, quand, comment, une enquête sera t-elle menée ?

et par qui ?

Mais par vous, c'te blague....

Alors


À VOS PLUMES, À VOS CLAVIERS !

POUR RÉPONDRE À CET APPEL À ÉCRITURE,

IL VOUS SUFFIT DE DÉPOSER VOS TEXTES EN COMMENTAIRE,

À LA SUITE DE LA PROPOSITION.

 

Pas d'hésitation, nous attendons vos réponses....

Salon annuel Paris-Polar à la Mairie du 13ème

Salon annuel Paris-Polar


à la Mairie du 13ème

 

Comme l'année dernière, dédicaces, discussions, auteurs de thrillers, dans les beaux salons de la Mairie
Métro Place d'
Italie

 salon-paris-polar.png


Samedi 10 novembre :

Mairie du 13e - 1, place d'Italie - 75013 Paris.

- 14 heures-19 heures : salon polar - pendant deux jours, la mairie est transformée en espace polar. Un salon polar s'installe dans la Salle des fêtes avec une trentaine d'écrivains en signature, - dont des auteurs de BD -, des libraires, un vaste choix d'occasions et de livres rares, des stands d'associations et de revues, et des expositions dont "Balade à L.A." de Dominique Forma, "Mauvais esprit" des Habits Noirs, et une installation d'Astrid Méry Sinivassin dans l'escalier d'honneur.
Salle des fêtes.
- 14 h 30 : rencontre avec Craigh Johnson "chasseur d'histoires du Wyoming" - Craig Johnson a remporté le prix Nouvel Obs-bibliobs pour
Little Bird et le Trophée 813 pour Le Camp des morts. Sont également parus en France L'Indien blanc et Enfants de poussière. Tous ses livres sont publiés aux éditions Gallmeister.
Animée par Gwenaëlle Denoyers et Hervé Delouche (813).
Salle des fêtes.
- 14 h 30 : ateliers "Scène de crime" - l'Association culturelle du 36 quai des Orfèvres présente la reconstitution d'une scène de crime et vous propose de participer à des ateliers de prise d'empreintes et de recherche d'indices.
Salle du fer à cheval.
- 16 heures : remise du prix "Concours de nouvelles" par Craig Johnson et Jean-Bernard Pouy.
Salle des fêtes.
- 16 h 30 : table-ronde "Du rire dans le noir, le polar s'en paie une tranche" - humour décapant, décalé, débridé, le polar, genre sombre, sait aussi se dérider. Libérateur, subversif, ironique, le rire serait-il le moyen le plus efficace de dénoncer les errements d'une société ? Avec : Jean-Bernard Pouy (
Sous le vent, avec Joe G. Pinelli, Jean-Claude Lattès ; Samedi 14, La Branche), Carlos Salem (Je reste roi d'Espagne, Actes Sud) et Sébastien Gendron (Quelque chose pour le week-end, Baleine).
Animée par Clémentine Thiebault (Noir Comme Polar) et Mikaël Demets (L'Accoudoir).
Salle des fêtes.
18 heures : vernissage des expositions.
Salle des fêtes.

Dimanche 11 novembre :

- 14 heures-19 heures : salon polar - pendant deux jours, la mairie est transformée en espace polar. Un salon polar s'installe dans la Salle des fêtes avec une trentaine d'écrivains en signature, - dont des auteurs de BD -, des libraires, un vaste choix d'occasions et de livres rares, des stands d'associations et de revues, et des expositions dont "Balade à L.A." de Dominique Forma, "Mauvais esprit" des Habits Noirs, et une installation d'Astrid Méry Sinivassin dans l'escalier d'honneur.
Salle des fêtes.
- 14 h 30 : table-ronde "Des thrillers qui dépaysent, qui anticipent, qui dénoncent..." - en Argentine, aux côtés des disparus de la dictature et des Indiens massacrés et spoliés ; dans le Delta du Niger, région sacrifiée sur l'autel de l'exploitation pétrolière ; en Ardèche, avec les victimes des manipulations génétiques et des pouvoirs industriels... des romans noirs violents qui disent la réalité de notre monde. Avec : Caryl Férey (
Mapuche, Gallimard "Série noire"), Aurélien Molas (Les Fantômes du Delta, Albin Michel), Marin Ledun (Dans le ventre des mères, Ombres noires).
Animée par Gwenaëlle Denoyers et Hervé Delouche (813).
Salle des fêtes.
- 14 h 30 : ateliers "Scène de crime" - l'Association culturelle du 36 quai des Orfèvres présente la reconstitution d'une scène de crime et vous propose de participer à des ateliers de prise d'empreintes et de recherche d'indices.
Salle du fer à cheval.
- 16 heures : remise du prix "Les Balais d'or du concierge masqué" - tout au long de l'année, un jury de huit blogueurs spécialisés dans le polar et de passionnés du genre sélectionne son préféré du mois parmi les auteurs interviewés par le Concierge Masqué. Peu avant la remise des prix, le jury se réunira pour délibérer et choisir le Balai d'Or, le Balai d'Argent et le Balai de Bronze.
Salle des fêtes.
- 16 h 15 : table-ronde "Les Brumes du passé, quand le polar fouille l'histoire" - parce que explorer les zones troubles du passé permet souvent d'éclairer le présent et que le polar est un genre qui permet d'aller où les autres ne vont pas... Avec : Victor Del Árbol (
La Tristesse du samouraï, Actes Sud), Romain Slocombe (Shanghai Connexion, Fayard ; Monsieur le Commandant, Nil) et Anne Secret (Les Villas rouges, Le Seuil ; Moskova, In8).
Animée par Clémentine Thiebault (Noir Comme Polar) et Mikaël Demets (L'Accoudoir).
Salle des fêtes.
- 16 h 30 : ateliers "Scène de crime" - l'Association culturelle du 36 quai des Orfèvres présente la reconstitution d'une scène de crime et vous propose de participer à des ateliers de prise d'empreintes et de recherche d'indices.
Salle du fer à cheval.
- 18 heures : remise des prix du jeu de piste "Échec et mat dans le 13
e". Salle des fêtes.

Enza Palamara, transcendance et poésie par Suzâme

Dans le cadre de nos rendez-vous lecture, nous avions invité mercredi 24 dernier, cette auteure, agrégée des lettres, qui a enseigné les correspondances entre la poésie et la peinture et continuera de dispenser ses cours, dès janvier 2013 sur «L’idée de Progrès de la Renaissance à nos jours» dans le cadre de l’université populaire des Hauts-de-Seine.

Je lui avais proposé de nous parler de son parcours en poésie et de nous présenter son «travail» à partir d’une vidéo sur l’origine et la vie d’un carnet personnel qu’elle nous avait précédemment communiquée. En voici le lien :

http://vimeo.com/20061743

et aussi de ses publications.

 

A partir d’une grave épreuve personnelle, défiant traumatismes et cicatrices, est né le jaillissement énigmatique, régulier puis continu d'une source d'inspiration lui révélant une lumière inattendue. Avec beaucoup de générosité, de sincérité, Enza Palamara a témoigné sur cette étape de sa vie dont elle a ressenti l’extrême fragilité pour avoir frôlé la mort. Dans un premier temps, elle nous a transmis un à un, tout en les commentant, les premiers dessins sur feuilles grises surgis de cette période, formes qu’elle avait griffonnées de la main gauche uniquement et qui ont laissé dès le début apparaître autre chose. Quelqu’un a fait un parallèle avec «l’écriture automatique», ce qu’elle a confirmé. D’une culture impressionnante et passionnante, nourrie d’influences spirituelles depuis l’enfance, Enza Palamara s’exprimait avec clarté et modestie. Elle a transmis, de mains en mains, ses cahiers originaux, proposant à chacun, le désir de les ouvrir, de les découvrir. J’en ai apprécié leur étonnante simplicité dans un langage dépouillé, presque nu, celui qui m’interroge en vers tout en profondeur philosophique. 

J’ai invité les participants à questionner notre invitée ou tout simplement à donner leurs impressions et pris au vol deux mots clés «Trinité» et «thérapie». C’était intéressant puisque qu’à partir de ces deux interprétations et ressentis différents, Enza nous a confié sa foi sans jamais s’appesantir sur son expérience intime.

Personnellement, j’ai été émue de toucher, de saisir, d'entrouvrir ses manuscrits dans un monde où tout est informatisé. Je suis restée pensive et même rêveuse à l’écoute de son histoire vécue lorsqu’elle nous a relaté les élans de sa main gauche pour le dessin et de sa main droite pour écrire. Rien d’éphémère dans cette inspiration surgie des confins de l’être comme si la spontanéité de l’acte d’exprimer était une grâce.

Pour conclure, j’ai envie de retenir et de partager ce que l’auteure nous a révélé. Depuis son premier carnet, écrire, c’est tenter de traduire ce qu’elle a coloré de sa main gauche, ce qui est apparu sur les feuilles reliées à son âme.  

Alors n’'y a-t-il pas quelque chose d’indéfinissable, d’indicible qui dépasse l’artiste, et va au-delà de l’art et de la poésie? Quelque chose qui interroge ou dérange. Manifestation ou création ?

Mots et couleurs sont inscrits sur la chair de papier.

Suzâme

(26/10/12)

 

Lire la suite

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site