Après ma carte blanche du vendredi 15 novembre 2013, simplement vous dire...

J'ai été inondée par la lumière, les couleurs, les accents de vos témoignages, louanges. Mes poèmes ont trouvé respiration et sens jusqu'au frisson, passant du corps au coeur. Votre regard m'a rassuré sur la femme que je suis devenue mais aussi l'auteure de poésies, toute en ombres et en promesses. A partir de chacune de vos voix, une variation de timbres, de tons, une belle interprétation de tout ce qui m'habite, me fragilise et m'entraîne vers l'autre, chacun de vous, magnifique et unique. Merci de toute mon âme.



À Suzanne

poème à facettes

(à l'occasion de sa carte blanche du 15 novembre dernier, ses amis se sont réunis et ont écrits ce poème à facettes, véritable portrait de la femme, de l'amie autant que de la poétesse)

Métro Villiers en haut des marches de la rue de Courcelles

Le temps est doux mais gris

J'attends Suzâme

Qui vient

Toute vêtue de bleu avec ses lunettes de poète

Tout près une brasserie avec des chaises orange et noir

Une petite table

On fait connaissance ou reconnaissance

Dehors la pluie tombe dru

Ensuite on va parmi les flaques

Sous les grilles noir et or du vieux Parc Monceau

Et devant la statue d'Edouard Pailleron

Celui des CES en flammes

Veillé pour l'éternité par une demoiselle à tresse

Rue Vélasquez on entre au musée Cernuschi

Cet homme qui aimait la Cité interdite

Et nous voilà déambulant du Fleuve Rouge au Mékong

[....]

Suzanne Suzâme

Derrière ce prénom

Désormais un visage

En oriental voyage

Catheau

Ta douceur sans fragilité,
Ton élégance gracieuse...
Cette légèreté ambiguë,
Qui pourrait être insouciance,
Presque naïve,
Et qui se révèle profondeur,
Insoupçonnée,
Juste un peu plus d'amour.

JP Royer

Grande secrétaire des mots,
Que tu thésaurises dans de vastes tiroirs de velours et de soie,
Blogueuse sans frontière et passeuse de poésie,
Tu ne cesses de nous réjouir de tes textoésies,
De nous émerveiller de tes poèmes écrits sur ta paume
Caressant la toile et l'aile du silence...

Anélias.B

Et sur l'aile du silence.....

Tes mots s'élancent....

Oh ! Suzâme

Grande Dame à la belle âme....

Tu promènes tes émotions

fortifies de ta grâce les réunions

leur offres ta respiration

source de notre inspiration.

Bernie

Tes mains suivent ta pensée et la plume glisse légèrement sur la page blanche, délivrant ton âme de tout l'amour que tu portes en toi, nous prodiguant une vague de bonheur."

Ninja

A fleur de peau

Le poème à l'âme

l'extase du mot

retient les larmes

Carapace ou armure

le souffle murmure

à l'oreille de Suzanne

des mélodies poétiques

retentissant en échos

par la voie de nos textos

Aïcha

Et  de l'aile  légère  du  silence

Tu construis solidement ton nid poétique

Bâtisseuse originale d'un édifice intime

Un ouvrage de l'esprit à la matière féconde

Jaillissement naturel d'un hymne privé

Une des plus belles œuvres de ta vie :

Écrits sur ma Paume.


Monique Dahan

Suzanne, mon amie surdouée de l’écriture spontanée poétique qui chante qui danse qui pleure aussi....

Suzanne mon amie surdouée du partage et de la générosité intellectuelle. Tu es le déclic de bien des émotions, de sensations d’évasions mentales qui se baladent loin dans l’inconscient .

Pour tout cela Merci.

Claudine

dsc00631-ecrits-sur-ma-paume.jpg

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site