Billets de nanterrepoevie

Tu as dit cabaret ?

messagerie-pour-27-et-28-octobre.jpg

Par la troupe des Attrap’Muses.

27octobre à 20h30 et 28 octobre à 17h

Rue Carnot, derrière l’église

à l’Orangerie de Soisy sur Montmorency.

La troupe des Attrap’muses se donne pour mission de vivre sur scène un univers de rire, de fantaisie et de poésie. Des sketches inédits où l’émotion et le rire partagent l’espace et le temps, des chansons pour nous enchanter, avec une guitare, dans des œuvres inédites pleines de sensibilité et d’humour ainsi que des chansons du grand répertoire de la variété. Tout est possible avec la troupe attrap-muses. La bonne humeur est au rendez-vous et la joie de vivre.

Deux comédiens et trois chanteurs :

Les membres de notre troupe sont des amoureux des mots dont le désir est de les faire vivre au cœur des hommes de notre temps.

Deux comédiens et poètes : Joël Disez et François Fournet.

Trois chanteurs :

Franck Viguié, auteur compositeur. Il interprète à la guitare ses œuvres. Claude Viguié l’accompagne.

Michel Cousin chante des œuvres issues du grand répertoire de la chanson.

Défi d'écriture...Et le gagnant est....

Voici les textes du défi d'écriture proposé par Anélias.B au marché des arts "Artistes dans la rue", le 15 septembre 2012 à Versailles, organisé par l'association EBA . Le tirage au sort a eu lieu à 17h 15 en présence du public, puis Monique D a fait lecture du texte gagnant. Un grand MERCI à tous les participant(e)s

                                                      Texte gagnant                                                         

Elle (interrogative) : Les trésors de la vie, secret d'alcôve ? Harmonie céleste ? Friction ou fiction ?

La lucidité : l'encre de sang chaud ouvre sur la double vie.

Lui (affirmatif) :Dans le « secret d'alcôve », je t'écris « à l'encre de sang   chaud » pour célébrer l'«  harmonie céleste » de notre «  théâtre intime »

 Sylvie et Olivier

a-l-encre-de-sang-chaud.jpg

  À  l'encre de sang chaud. 

   35x35 , technique mixte

Texte 2

Par une belle journée, au Hong Kong Café, regardant un tableau appelé «  À la frontière du merveilleux » le fantôme d'écriture m'envahit... Je pris alors dans mon sac, une carte et un stylo, et y écrivit un poème que j'intitulais «  le feu de la passion ». Puis je le mis dans une enveloppe pour l'envoyer à mon Amoureux. Hélène

hong-kong-cafe.jpg

Hong Kong café  

35x35, technique mixte 

Texte 3

La nostalgie du poisson tropical

Dans son territoire rectangulaire

Contraint par les parois de verre

Le poisson tropical s'ennuie,

Les eaux de turquoise et d'émeraude

Les coraux qui tranquillement s'érodent

Tous ses souvenirs de Cuba

Lui causent du tourment ici-bas

« Chère mer des caraïbes

Ne me reste de toi que des bribes

Des bribes sucrées-salées iodées

Où mouvoir

Mes nageoires

En pensée »

Juliette L

www.artabus.com/lamarca

Texte 4

À la frontière du merveilleux nous passâmes une belle journée en fête. Faire du neuf avec du vieux : c'est la terre des hommes.

Comme une double vie, entre fiction (sans friction) et feu de la passion, nous profitâmes des trésors de la vie avec lucidité. C'était la ville, sans la nuit ni la pluie mais un théâtre intime où, à l'orée du silence, nous prîmes notre plus belle plume à l'encre de sang chaud.

J'espère que le temps des bons points sera venu et que j'emporterai une œuvre originale de cette magnifique journée riche de couleurs et de talents.

Sandrine B

Texte 5

Là-bas

C'est une maison bleue, adossée aux dunes de Manche.

Là-bas c'est comme une double vie avec une impression de fiction à la frontière du merveilleux tant la vie est d'une harmonie céleste.

Là-bas on a vraiment quitté la ville, on y savoure le feu de la passion.

Par une belle journée, bien que là-bas les journées soient toutes belles, la pluie n'existe plus, chaque nuit est éphémère comme une fleur de lune et chaque jour c'est la fête et l'équinoxe d'été.

Là-bas, devant la cheminée, la fumerie d'opium nous plonge à l'orée du silence dans un secret d'alcôve.

Il n'y a pas de friction, on est comme dans un théâtre intime où le poisson tropical posé sur l'étagère n'est plus nostalgique. Et tout à coup, le fantôme d'écriture disparaît et la lucidité revient pour nous rappeler de ne pas foncer droit dans le mur originel.

Valérie

Texte 6 ( coup de cœur! )

Il n'y a pas de frontière

Entre la belle nostalgie et le silence.

Hong Kong regarde la lune

Passion d'opium ?

Poison d'alcôve ?

Originel le Merveilleux trône sur les murs

ou se cache dans ses fissures

Théâtre céleste

À l'encre intime.

Il n'y a qu'une fête

des hommes et des fleurs

en terre d'écriture.

Pas d'harmonie sans fumerie !

Les vieux fantômes qui nous inspirent

Ont toujours l'air neuf

avec mille trésors à la journée.

À l'orée d'un café brume

Rêver tropical et oublier le sang.

Il n'y a qu'un visage : LA VIE.

Suzâme

http://suzame-ecriture.over-blog.com/

Lire la suite

EXPOSITION PHOTO «PASSEURS» de JOSEPH JAGO

Joseph Jago

EXPOSITION «PASSEURS»

Du 15 AU 30 septembre 2012

Vernissage le samedi 15 septembre à 17h00

Contact artiste : 01 32 23 87 51 jago @ sfr.fr

P A S S E U R S

passeurs-1-jj.jpg

L’EXPOSITION se compose de 35 photos (couleur et noir & blanc)

Ce sont des PORTRAITS de ces personnes qui, parfois dans la lumière, le plus souvent dans l'ombre, créent des liens ou sont eux-mêmes le lien, l'interface,

le trait d'union entre des lieux, des cultures, des communautés, des générations…
Des personnes qui facilitent les échanges, la communication, la découverte...
Des personnes essentielles, des messagers, … des passeurs !

passeurs-2-joseph-jago.jpg

ESPACE ROGER IKOR

55, QUAI DE SEINE – LA FRETTE SUR SEINE – VAL D’OISE – Tél : 01 39 31 50 00

Entrée libre – Samedi, Dimanche et jours fériés de 15h à 19h

Catherine BARBEROT- Attachée de presse - Tel : 01 34 08 22 47

Mail : contact@cpe-communication.fr

Site : www.cpe-communication.fr

Lire la suite

Le poème se travaille comme une peinture

Voici une citation de James Sacré qui me  convient parfaitement :

Le poème se travaille comme une peinture. Les motifs de couleur, tu les remplaces par des motifs de sonorité, de grammaire, d'image ou même de sens. Ni plus ni moins précis que les formes et matières du peintre.

James Sacré

La peinture du poème s'en va

aux Éditions Tarabustepapier-reliure-0-2221.jpg

Jeu de couleurs, mots en vrac et petits plaisirs géologiques...

géologiques ou poétiques ?


Dans les mots, il y a des strates, des épaisseurs, des failles. Les ondulations deviennent couleurs, tableaux, poèmes ou peintures...Mais toujours invitations à lire entre les lignes.

Aujourd'hui, les mots sont agités, vifs, impatients, pas le temps de s'aligner, il faut qu'ils éclatent, qu'ils soient perçus comme une surface, un espace et non comme une virtualité.

Aujourd'hui, les mots ont besoin d'exercice, de gambader, de prendre du bon temps...de s'ébrouer dans la couleur.

Allez


devinez quel(s) mots se cache(nt) derrière cette image

Anélias.B

9.6.12


Bloc note poétique, un monde surprenant

Bloc note


Dans ma poche,

Bien au chaud,

Un bloc-notes, orange, à petits carreaux.

Et, accessoire indispensable,

Un crayon à papier :

Une mine de plomb,

Une mine de mot,

Pour,

Mine de rien

Noter, écrire et capturer l'air du temps,

Se rouler dedans

à en perdre haleine.

Pour tracer la route aux idées,

Fixer les pensées,

Amalgamer les mots et les gens

Par fantaisie,

Par une obligation mystérieuse,

Parfois hypnotique,

Toujours par déclic.

J’inscris le rêve à peine entrevu,

L’illusion du monde,

L'envol d’une émotion.

Rien n’est moins sûr,

Que ces assemblages éphémères,

Rien n’est plus concret que ces petits riens,

Ces mots griffonnés,

Jetés à main levée,

Dans les petits carreaux violets aux allures bien ordonnées.

Il y a tout,

Tout et rien dans mon carnet.

Il y a tout et rien :

Des petits riens,

13 à la douzaine;

Bouquet de roses, digitales et fuchsias

Caramels et réglisse,

Tendre baiser et désir sauvage. 

Il y a tout.

Amalgamer c’est mon droit,

Télescoper, compacter ma mission.

Et tant pis, tant mieux,

Pour les curieux.


Anélias .B

6 juin 2005

HIER, LA FETE DE LA VIE ASSOCIATIVE A NANTERRE

Un rendez-vous sous le soleil des associations, ambiance cordiale. Dans l'après-midi nous étions tous les quatre, Jean-Paul, Anne, Aïcha et moi-même soudés comme les mousquetaires, non ! comme des apôtres, non ! mais comme un beau bouquet de poètes, amis heureux de palabrer, de s'interroger, de se confier, de rencontrer, de proposer et de découvrir d'autres passions chez les uns chez les autres. Que de verbes ! Ils sont vivants et nous entraînent... Je pense à vous qui participez à nos parcours, à vous qui nous rejoindrez. Cordialement. Suzâme

Qu'est-ce que l'enfance?

...Un regard d'eau et d'innocence

Les premiers pas indociles

Les balbutiements de l'impatience

Mille rêves sous les cils...

Proposition : Ecrire avant ou à la suite de ce texte ce que vous évoque l'enfance comme un inventaire sur le fil de la poésie entre mémoire et imaginaire.

Suzâme

Artistes dans la rue

Artistes dans la rue

Hello à toutes et à tous,

le 17 septembre de 10h à 18h, manifestation d art contemporain à Versailles, place Notre Dame.

Cette 26ème édition est organisée par l association des anciens élèves des Beaux Arts.

Venez découvrir 90 talents : peintre, sculpteur, photographe...

Je vous attends au stand n° 65, quelle que soit la clémence des cieux !

http://anelias.e-monsite.com/categorie,expositions,2994375.html

La vie ruisselait

La vie ruisselait

La vie ruisselait

captivée par la mesure du chant d’une abeille

je découvris la ligne où s’engouffraient nos rêveries, toutes

Magali Mauras

Saut au dessus du vide

Saut au dessus du vide

J'ai sauté à pieds joints dans un archipel sauvage, une terre à l'odeur acre, aux parfums coupant ; une vallée de larmes sèches et de souvenirs furieux.

Ce lieu est passager, transitoire, je le sais. Sa couleur est celle du deuil qu'il faut faire, coûte que coûte, avec la sagesse et la lucidité que donne l'état de choc.

Une phrase revient, ritournelle imparable : c'était inéluctable !

Alors, le goût de la création, des petits plaisirs et des grands bras amoureux revient avec la force inouïe des récidives galantes. Là, étourdie, saisie du vertige de vivre, j'avance dans ce paysage étrange que je n'ose encore quitter.

Le temps me donne raison de ne pas presser trop l'allure ; les forces reviennent lentement, en harmonie avec l'être secret. État de grâce. Présence bienveillante, liens délicats, mots doux et tendres; la géographie des souvenirs dessine le portrait de la chère disparue.

Plume ou clavier de poète ? Qu'en pensez-vous?

Le seul geste manuel du poète est d'écrire ses ébauches de poèmes à la main.

Suzâme (06/08/11)

Concours de Poésie

 

CONCOURS DE POESIE


L’association Nanterre PoéVie propose un Concours de Poésie

 sur le thème du Printemps des poètes 2012  «Enfances»

ce concours est gratuit, ouvert aux adultes et aux adolescents avec l autorisation de leurs parents

 

Classique Contemporaine Slam

 

Date d’ouverture du concours : le lundi 5 Septembre 2011.

Date de fermeture du concours : le samedi 31 décembre 2011, le cachet de la poste faisant foi.

Pour obtenir le règlement,

par courrier : écrire à Nanterre PoéVie - 4, rue Missak Manouchian 92000 NANTERRE

 contact au 06.21.12.42.73

(ne pas oublier de nous adresser une enveloppe timbrée à vos nom et adresse, pour l’envoi du règlement)

 ou par courriel : Nanterre.poevie@hotmail.fr

 

 

A VOS PLUMES !



Date d’ouverture du concours : le Lundi 5 Septembre 2011.

Bonnes vacances

A toutes et tous, ami(e)s de la poésie, La poésie à chaque pas, derrière nous ou devant nous? Partir, s'évader, tout quitter de nos repères, de nos contraintes familières et découvrir du détail à la perspective tout ce qui nous rapproche de la nature, tout ce qui révèle à nous-mêmes. Si la Muse nous accommpagne, écrire, chanter ou danser comme elle sur le sable ou sur un chemin d'infini... A bientôt. Suzâme

MAFROUZA

Un film de Emmanuelle Demoris. Chronique polyphonique du quartier de Mafrouza à Alexandrie, tournée au fil de deux années passées dans cette cité informelle construite par ses habitants sur le site d'une nécropole gréco-romaine, Mafrouza se compose de cinq parties qui peuvent se voir de façon indépendante. Touchant d'humanité et de poésie !!

 

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site