James Sacré

Le poème se travaille comme une peinture

Voici une citation de James Sacré qui me  convient parfaitement :

Le poème se travaille comme une peinture. Les motifs de couleur, tu les remplaces par des motifs de sonorité, de grammaire, d'image ou même de sens. Ni plus ni moins précis que les formes et matières du peintre.

James Sacré

La peinture du poème s'en va

aux Éditions Tarabustepapier-reliure-0-2221.jpg

Jeu de couleurs, mots en vrac et petits plaisirs géologiques...

géologiques ou poétiques ?


Dans les mots, il y a des strates, des épaisseurs, des failles. Les ondulations deviennent couleurs, tableaux, poèmes ou peintures...Mais toujours invitations à lire entre les lignes.

Aujourd'hui, les mots sont agités, vifs, impatients, pas le temps de s'aligner, il faut qu'ils éclatent, qu'ils soient perçus comme une surface, un espace et non comme une virtualité.

Aujourd'hui, les mots ont besoin d'exercice, de gambader, de prendre du bon temps...de s'ébrouer dans la couleur.

Allez


devinez quel(s) mots se cache(nt) derrière cette image

Anélias.B

9.6.12


logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×