Le Palais des caprices ou la soupe de mots

Chronique n°7 du Palais des caprices ou de la soupe de mots

Chronique n°7 du Palais des caprices ou de la soupe de mots

Bonjour à toutes et à tous,

Je vous proposais un jeu poétique transmis par la poétesse Aïcha HEBIEB, à la fin de l'été.

Il s'agissait de la création d'un poème à plusieurs voix
Initié par 4 vers, le poème commence ainsi, puis continue avec vos improvisations :

Juché sur la seule joie
Ternie parfois
Mais j’y crois, j’y crois
Car nulle vie sans foi Aîcha Poétesse


Trois fois j'ai pris le jour
Pour une incandescence régulière,
Pire, une folie passagère.
Mais cette lumière, c'est toi
Je le sais maintenant Anne Bonin

L'être de chair

Vieilli parfois

Adroit, reçoit

Car nul vie sans émoi... Suzâme Écriture .

je suis le vent du rire, caressant les enfants, animant les plus grands.

Je suis séquelle de bonheurs et soupape de gros cœurs.

Juché sur la seule joie,

je suis l'Amour ivre des Tois,

fils de lumière et de soleil,

frère de la Haine au poing de sel,

j'y crois j'y crois c'est la vie qui naîtra! Agnes Courdavault Duhamel



Juché sur ma cavale d'argent
Noircie parfois au poitrail sous mes doigts
Mais toujours encore chaude inlassablement cabrée
dans ce grand manège que j'ai vidé
puisqu'il faut que n'en reste qu'un
- j'ai la foi -
La révolution s'accélère - j'ai la foi -
La vitesse a fracassé les hongres de vil métal
Le manège n'est plus encombré de ces masses stériles
Où est ma joie maintenant qu'en sais-je
Plus vite encore je veux
Plus vite
Vite
Centaure je suis. Anne Garel

Je suis le grain de sable qui dérange,
L'amer qui fait frémir les frileux endormis,
Le ver dans le fruit qui s'insurge et crie
Sans fin sa complainte pour le droit à la vie. Eve Zibelyne




Accéder à la chronique numéro 7 sur la page facebook du Palais des caprices ou la soupe de mots :

https://www.facebook.com/notes/le-palais-des-caprices-ou-la-soupe-de-mots/chronique-n7-du-palais-des-caprices-ou-de-la-soupe-de-mots/438057216311491

Découvrir le groupe et le rejoindre :

https://www.facebook.com/groups/PalaisDcaprices/



Défi d'écriture, jeu du Palais des caprices ou la soupe de mots

Créer de  nouveaux mots pour le Palais des caprices et la soupe de mots,


l'hiver est encore bien là, sous les flocons mais déjà les bourgeons pointent le bout de leur nez.
Cette semaine, le Palais des caprices vous propose d'inventer un ou des mots à partir des mots de la photo, puis d'en donner leur définition.
Si vous ajoutez un exemple pour illustrer votre trouvaille, ce sera du meilleur effet et nous profiterons pleinement de votre création.
mots-bleus-1.jpg

Voici une recette pour inventer un nouveau mot,


à suivre ou non, au pied de la lettre :

Prendre plusieurs mots, les découper en rondelles de syllabe.
Les éparpiller et laisser vagabonder votre esprit.
Tandis que celui-ci divague, les assembler au petit bonheur la chance, en faisant mine de rien.
Lorsqu'une combinaison vous plaît et titille votre imagination, il est temps de la noter.
La saisir sur le papier et en donner une définition, savante ou loufoque, à vous de voir !

Une variante de cette recette, couper les mots en deux, puis les assembler ainsi : le début de l'un avec la fin de l'autre : rigolade assurée !

@musez vous bien à créer des nouveaux mots !

Vos réponses sont attendues dans l'espaces "exprimez-vous" de la page :
https://www.facebook.com/LePalaisDesCapricesOuLaSoupeDeMots

Ou sur la messagerie :
lepalaisdescaprices@gmail.com

Pour rejoindre le groupe :
https://www.facebook.com/groups/PalaisDcaprices/


@ vos claviers et que claque le fouet de la créativité !
 gros-plan-palaiphotocopie-2.jpg
 
Anélias.B

Défi d'écriture, jeu du Palais des caprices ou la soupe de mots


Biographie d'un mot

Cette semaine le Palais des caprices ou la soupe de mots vous propose de faire la biographie d'un mot, d'imaginer sa vie, son parcours, ses transformations, ses escales ou ses attaches, ses déchirement ou ses assemblages et pourquoi pas, ses différentes vies à travers les contre-sens et les sens figurés.

oui, les mots sont des êtres vivants, ils vivent leur vie, passent d'une bouche à une autre, d'une oreille à un cœur, puis d'une âme à une oreille... Lorsqu'ils se reposent, ils font halte dans les dictionnaires, les livres, les journaux , les courriers ou les magazines...
Parfois, ils échouent sur une carte de géographie ou dans un herbier, un carnet de correspondance ou encore une loi, votée à l'assemblée.


Les mots sont véhicules autant que voyages


Un mot et c'est partie pour l' aventure d'une vie...
@ vos plumes, claviers, et que crépitent imaginaire et vagabondage poétique !

Vos réponses sont attendues sur la page Facebook du "Palais des caprices ou la soupes de mots" : http://www.facebook.com/LePalaisDesCapricesOuLaSoupeDeMots
Vous pouvez rejoindre le groupe et ainsi vous tenir au courant de tous les défis d'écriture : http://www.facebook.com/groups/PalaisDcaprices/
Et si vous n'avez pas de compte Facebook, une adresse pour envoyer vos participations : lepalaisdescaprices@gmail.com


mots-transformes-neon.jpg

Défi d'écriture

Nouvel an chinois, cuisine « aigre-douce » et année du serpent.

Pour fêter l'événement le « Palais des caprices ou la soupe de mots » vous propose cette semaine un nouveau jeu d'écriture :

inventer un oxymore* qui servira de titre au poème ou au texte que vous écrirez par la suite avec cinq mots choisis sur la photo.

Il s'agit de réunir tout et son contraire, dans une même formule, puis d'explorer cet univers grâce à l'imaginaire, les émotions, les observations, les mots, les images ou tout ce qui vous semblera bon pour exprimer cet univers : liberté totale du registre.

Quelques exemples d'oxymores célèbres  :

« violent paradis » (Parade , Arthur Rimbaud)

« (elles) rugissent mélodieusement » (Villes I , Arthur Rimbaud)

« transparence opaque » (Le Horla, Guy de Maupassant)

« obscure clarté » ( Le cid, Corneille)

« Oxymore* : figure de style qui vise à rapprocher deux termes (un nom et un adjectif) que leurs sens devraient éloigner, dans une formule en apparence contradictoire.

L'oxymore permet de décrire une situation ou un personnage de manière inattendue, suscitant ainsi la surprise. Il exprime ce qui est inconcevable. Il crée donc une nouvelle réalité poétique. Il rend compte aussi de l'absurde. » Source Wikipédia

Le temps est infini

le-temps-se-mors-la-queue-3.jpg

Le Palais des caprices ou la soupe de mots

Bienvenue au Palais des caprices ou la soupe de mots


c'est une libre invitation à écrire un texte ou une poésie,
en choisissant 5 mots dans ceux qui sont proposés sur la photo ci-dessous
et participer ainsi à une expérience de PoésieÉphémère démarrée le 13 janvier 2013.


mots-bleus-1.jpg


Ces 5 mots que vous aurez sélectionnés seront la trame de votre histoire, poème ou récit, illustrant par leur diversité, d'infinies possibilités...
Chaque semaine une nouvelle proposition, toujours à partir de cette photo sera visible à ce lien :



@ vos plumes, @ vos claviers,

n'hésitez pas à plonger dans la soupe de mots :

l'histoire est là , multiple et imprévue...



Chaque poème, chaque texte est un territoire à arpenter, une pièce du Palais à visiter.
Il n'y a pas de limite de participation,
chacun peut proposer différents poèmes ou textes,
faire écho à un poème déjà publié sur le mur,
imaginer une suite ou un prologue,
écrire un texte à plusieurs, inviter des amis ...
partager une photo,
un dession, une peinture...
Vous pouvez également vous inscrire dans le groupe :

ou envoyez un mail à cette adresse :

lepalaisdescaprices@gmail.com

Si vous voulez en savoir plus sur la PoésieÉphémère :

http://anelias.e-monsite.com/pages/poesie-ephemere/

etats-atmospheriques-des-mots.jpg

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site