Le marché de la Poésie le 18 juin 2010 à Paris

Des livres comme des fruits à découvrir, à déguster dont les éditeurs sont les marchands de mots, de mondes. Ici, résistent les poètes à l'indifférence d'une époque pleinement matérialiste. Qui sont-ils? Où sont-ils? L'hôte dans son stand? Le chalan, explorateur, futur lecteur? Peut-être vous, peut-être moi? Passante et surtout promeneuse, contournant les tables riches de titres et d'auteurs, j'aurais tout emporté dans mon panier sans fond. Et d'ailleurs, je l'ai fait... Oui, tous ces recueils, tous ces fruits sont dans ma tête comme des désirs de lire, de manger les mots. Ma tête comme une bibliothèque invisible appelée P o é s i e. . . Suzâme (22/06/10)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site