Instants poétiques

La ferme géante à Nanterre

       La ferme Géante à Nanterre

 

   

C'est aujourd'hui et demain, alors venez vite !

La poésie circule...

Le saviez-vous?

La poésie circule sans rendez-vous, elle est en vie,

Il ne lui suffit pas d'un poème.

La voilà, parmi vous, à chercher, communiquer, écouter, transmettre...

Nous serons là, pour elle, la poésie, nous, l'association NanterrePoéVie

au Forum des associations

à Nanterre

le samedi 21 septembre 2013.

Suzâme

N.B. Esplanade Charles de Gaulle - RER Préfecture

Pêle-mêle

Ivresse passagère

D’un amour fou

D’une passion amère

D’un lien doux

Une bulle d’un instant

Où tout l’être s’éprend

D’un autre bizarre

D’un même hasard

Salade de fruits

A la mort, à la vie

Espérances et désespoirs

D’un destin à tiroirs

Aïcha HÉBIEB

Ballade dans le Marais

le-marais-006.jpg

le-marais-029.jpg

photos de Jean-Paul Villermé

Le Palais des caprices ou la soupe de mots

Bienvenue au Palais des caprices ou la soupe de mots


c'est une libre invitation à écrire un texte ou une poésie,
en choisissant 5 mots dans ceux qui sont proposés sur la photo ci-dessous
et participer ainsi à une expérience de PoésieÉphémère démarrée le 13 janvier 2013.


mots-bleus-1.jpg


Ces 5 mots que vous aurez sélectionnés seront la trame de votre histoire, poème ou récit, illustrant par leur diversité, d'infinies possibilités...
Chaque semaine une nouvelle proposition, toujours à partir de cette photo sera visible à ce lien :



@ vos plumes, @ vos claviers,

n'hésitez pas à plonger dans la soupe de mots :

l'histoire est là , multiple et imprévue...



Chaque poème, chaque texte est un territoire à arpenter, une pièce du Palais à visiter.
Il n'y a pas de limite de participation,
chacun peut proposer différents poèmes ou textes,
faire écho à un poème déjà publié sur le mur,
imaginer une suite ou un prologue,
écrire un texte à plusieurs, inviter des amis ...
partager une photo,
un dession, une peinture...
Vous pouvez également vous inscrire dans le groupe :

ou envoyez un mail à cette adresse :

lepalaisdescaprices@gmail.com

Si vous voulez en savoir plus sur la PoésieÉphémère :

http://anelias.e-monsite.com/pages/poesie-ephemere/

etats-atmospheriques-des-mots.jpg

Plaque commémorative

plaque-non-evenenement.jpg

Photo Jean-Paul Villermé

« La poésie n’est pas incompréhensible, elle est inexplicable », affirme Octavio Paz.

Fête des doux rêves !

passages-006-bar-a-sieste.jpg

Vous connaissiez les bars à vins, à tapas, à ongles, à rencontres et bien vous ne rêvez pas, il y a maintenant les bars à sieste...Bon dodo !

Renouer avec la patience...

...attendre dans la proximité des mots que la ligne s'éclaire.

Chemin, errance, navigation incertaine, puis soudain, une étincelle : un mot s'illumine, se connecte aux autres, recompose dans ses alentours un univers possible.

Est-ce le bonheur de l'inspiration ?

Est-ce, dans cette connexion fugace qui met le feu aux poudres, que réside la source de l'écriture ?

Mystère....et Poésie de l'instant

flamme-immobile.jpg

Anélias.B

3/09//12

La vie ruisselait

La vie ruisselait

La vie ruisselait

captivée par la mesure du chant d’une abeille

je découvris la ligne où s’engouffraient nos rêveries, toutes

Magali Mauras

Saut au dessus du vide

Saut au dessus du vide

J'ai sauté à pieds joints dans un archipel sauvage, une terre à l'odeur acre, aux parfums coupant ; une vallée de larmes sèches et de souvenirs furieux.

Ce lieu est passager, transitoire, je le sais. Sa couleur est celle du deuil qu'il faut faire, coûte que coûte, avec la sagesse et la lucidité que donne l'état de choc.

Une phrase revient, ritournelle imparable : c'était inéluctable !

Alors, le goût de la création, des petits plaisirs et des grands bras amoureux revient avec la force inouïe des récidives galantes. Là, étourdie, saisie du vertige de vivre, j'avance dans ce paysage étrange que je n'ose encore quitter.

Le temps me donne raison de ne pas presser trop l'allure ; les forces reviennent lentement, en harmonie avec l'être secret. État de grâce. Présence bienveillante, liens délicats, mots doux et tendres; la géographie des souvenirs dessine le portrait de la chère disparue.

Ecoute la mer...

Ecoute la mer...

Ecoute la mer

Sauver ton âme

Ecoute la mer

Noyer tes flammes

Ecoute la mer

Réjouir ta vie

Ecoute la mer

Danser l’envie

Deviens vague

Libère ton existence

Deviens vague

Séduis ombres et silences

Deviens vague

Abandonne ta souffrance

Deviens vague

Donne-toi sans résistance.

 

Noirmoutier, le 19/05/11

Suzâme

petit poème d'Hoshi (2)

"Ecorce d'un visage

Ecriture de l'âme

Existence."

 

Hoshi (30/01/11)

Métamorphose

Redevenir escargot

Et vivre lentement

Me lover au temps

Me cacher sous les mots.

 

Suzâme (2/05/11)

Aimer comme personne

Aimer comme personne ;

Bonheur inouï.

Chaleur au souffle braise,

Danse sur mon ventre

Eperdument en manque de toi.

Femme, fais de moi une femme

Gardienne de ton coeur,

Havre de ton âme.

Ingénue, je serai l'ingénue

Jouant de tout avec toi ;

Kaléïdoscope de plaisir.

Langue céleste ou espiègle,

Magnifier le monde des sens ;

Nourris-moi au plus haut de nous-mêmes.

Ô toi l'homme que j'ai choisi et

Pour qui j'ai toutes les faces,

Que les ciels se fassent bruns,

Ruelles si peu sûres,

Ténèbres ;

Un coeur n'a jamais froid quand il connait l'ivresse du

Voyageur. Je viens vers toi au pays de

Wagner, moi la fille de

Xian, avec le courage d'un homme et pour toute dote quelques

Yens mais

Zélée.

TIBICINE

Un mélange paradoxal

 

Un mélange paradoxal

Quelque chose d'étrange naît en moi,

Une faille,

Un mélange paradoxal :

Une détermination couleur amarante

Ainsi qu'une onctuosité frappée de jade.

Est-ce sagesse que d'accepter en soi,

Les contraires ?

Est-ce vertige ? Est-ce extase ?

Cela me grise, cela me fait décoller,

Je me sens entière.

Mon ombre est apprivoisée,

Elle devient double précieux,

Complément universel,

Véhicule de l'impalpable.

 

Sentiment de plénitude.

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×