Inassouvies, nos vies de Fatou DIOME

Vie, trois lettres, pour les trois parts de notre existence : entre le V de vivre et le E de exister, se dresse impériale, la colonne,ce I, de l'Inassouvi. Cette césure dans le mot vie, fend le coeur de l'homme et le fait vaciller, en permanence, entre le vide et le plein, entre le fuyant et le saisissable, entre le doute et l'espoir.

Collection j'ai lu, page 113

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×