PoéVie-lecture du 27/11/2013 : Notre invité Karim CORNALI

Après quelques signes échangés depuis l’an dernier sur nos messageries, nous avons pris rendez-vous. Karim CORNALI d’emblée cordial et pédagogue, avant de se présenter ou peut-être pour se présenter, choisit de disposer sur la table qui nous réunissait, quelques revues poétiques auxquelles l’auteur s’était abonné et celles qu’il l’avait publié. Ainsi, quelques inconnues pour beaucoup d’entre nous : Le Tas de Mots, Libelle, La Passe, Traction Brabant 50… dont vous trouverez prochainement les coordonnées en allant sur les liens de notre site.

-*-*-*-

Eloquent dans sa conviction lorsqu’il défend l’importance des revues pour les auteurs qui ne publient pas encore personnellement jusqu’à nous encourager puisque ce solitaire dans les voyages et l’écriture aime le partage. Nous abordons l’origine de son premier récit « Les Génies du Fleuve Sénégal », édité chez Artisans Voyageurs, un périple à vélo le long du fleuve… Et il nous raconte le lien de sa quête de sens devenue essentielle et son enfance puisqu’il vécut ses premières années dans ce même pays, sa rencontre avec les habitants des villages souvent pauvres mais accueillants, sa façon d’attendre qu’ils viennent à lui à dans la soirée, leur curiosité réciproque, leur simplicité. Quelques unes d’entre nous le questionnent sur ce qu’il ressentait là-bas, le long du fleuve, à fouler ces terres lointaines et si proches de son coeur. Son livre prit forme à partir de carnets remplis pendant ce long voyage qu’il avait souhaité unique, sans savoir qu’il serait, comme l’exprima l’une d’entre nous, un « voyage initiatique ». Il en fit également un documentaire et quelques poèmes sur l’instant et à venir.

Nous avons goûté le plaisir de lire quelques uns de ses textes semés dans les revues offertes à notre appétit de poésie, l’interpellant sur sa façon d’écrire, son lien à la lecture, aux auteurs et surtout ses débuts dans l’écriture. L’enfance, le collège… puis une interruption et à nouveau des élans… Plusieurs genres, du poème à l’écrit de fond sur quelques années, toujours en cours.

Puis, Karim CORNALI nous présenta son défi, KAHEL, sa revue de voyages… Quelques mains se sont précipitées à la feuilleter, la parcourir… Ah partir par la Poésie ! … J’ai eu la chance d’en échanger un exemplaire contre mon premier recueil « Ecrits sur ma Paume ». J’ai trouvé cet auteur d’une trentaine d’années, passionnant, gourmand de vie et de poésie. Et vous ? Vous qui étiez là, vous qui le découvrirez en le lisant.

Pour conclure, je l’ai encouragé à publier un recueil de ses poèmes. Beaucoup d’idées, de projets fourmillaient dans sa tête pleine de promesses littéraires, nous laissant un beau visage confiant.

Nous le remercions infiniment de ce partage, au bord de « L’AILLEURS »…

Suzâme

(29/11/2013)

Quelques liens directs sur Karim CORNALI :

http://voyages-a-deux.org/2013/11/13/portrait-karim-de-lecriture-a-ledition-le-voyage-pour-horizon/ http://www.francopolis.net/salon/CornaliKarim-octobre2013.html

NANTERRE POÉVIE KARIM CORNALI

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site