Le paradoxe d’écrire

Le paradoxe d’écrire

Le paradoxe d’écrire ? Avoir des choses à dire et…finalement…les écrire. Charrier des blocs de silence ayant un sens. Faire un mur, un rempart de ces mots silencieux, espérant qu’une voix les habille et les sorte de leur emballage de papier de soi. Oui, écrire est l’oxymore le plus simple et le plus délicieux qui soit : dire en silence, tel est le geste fou d’écrire.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site