textopoésie

DECOUVERTE D'UN POEME

Petit dialogue autour d'un poème :

- J'ai trouvé un poème.

- Alors rafraîchis-le et désaltère-toi en le lisant. Ce sont tes yeux qui lui redonnent vie.

- J'ai aimé ce poème.

- Il le sait

Réponse à "je me suis égarée"

Réponse à "je me suis égarée"

Art, cahier détachable de l âme...

univers,

noir et ultra marine s épousent

âme suspendue à un fil,

fil de l écrit,

écriture plonge

voie lactée, étoile filante, voûte céleste,

songe d une nuit d été...

Je me suis égaré

"Je me suis égaré sur cet astre bleu et j'effleure sans fin les signes de l'envers, l'autre monde de l'âme" murmure l'ange des lunes.

Lire la suite

Impressions d'hiver (1)

Vivante dans la neige Le coeur brûlant. Dame Neige me dit que mes pas resteront sur son corps. Je sais qu'elle ment aux anges. Mais alors, qui gardera les traces de mon âme?

CLIN D'OEIL A B.

Quand j'écris avant l'aube, je ne fuis pas mais pêche à la plume au fil des pages transparentes. Et se meut devant moi, non pas le miroir de l'improbable ou d'une impossible vie mais la poésie comme une apparition! Silencieusement, à l'abri du monde, au fil des mots attrapés par mon âme découvreuse, se révèle une autre, c'est-à-dire, moi, sans parure. Et là, écrire c'est me baigner au fond de l'encre, aussi nue que ma plume, sans indécence...(7/12/10 - 2h30)

L'arbre nu

L'arbre nu

Dénuement des arbres Troncs sans culotte Automne coquin. Tibicine

Fragments

Fragments

Comme ATlas porte le monde ; nous portons le destin. Et sur ce chemin tout aussi inquiétant que fascinant, une musique enchante ou désenchante.... Les feuilles tremblent et le faon sautille innocemment. Nous vivons de curieux paradoxes dans lesquels nous devons tenir le fil jouant de la force et de la délicatesse. Ah la vie ! Quelle aire de jeu !

Je ne veux pas mourir

Je ne veux pas mourir. Le soleil est en moi et brûle mon coeur affamé. Je ne veux pas mourir. La lune est en moi et console mon coeur effaré. Je ne veux pas mourir. La terre est en moi et désaltère mon coeur défriché.

Suzâme (18/11/10)

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site