A l’orée du jour

A l’orée du jour,

Ta silhouette gracile

M’invite à l’amour.

Corps à corps subtil

Où chaque parcelle

De nos êtres

Se nourrit du miel

De l’Autre

Où le cœur s’affole

A chaque caresse

Où l’esprit batifole

Jusqu’à l’ivresse

Où nos étreintes caracolent

Sans serment. Que de promesses !

 

Aïcha le 9 juillet 2010

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×