Le condor

Le condor

 

Soudain interstice

Où l’esprit s’immisce.

Le condor attend

L’envol imminent.

Le corps malade

Se fraye un chemin

Dans le roc assassin,

Se hisse et escalade

La mythique bête.

Aller à la quête

Du paradis perdu,

Au repos des vaincus ;

Abreuver l’âme assoiffée,

Guérir le corps brisé,

Enterrer ses illusions,

Et revenir au front.

Livrer d’autres batailles,

Vaille que vaille !

Mais au moindre signe

De lassitude, de fatigue,

Le condor attend

Le soldat exsangue.

 

 (le 19 décembre 2010)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site