Vampirisme

Vampirisme

 

 

J’ai faim du sang des mots,

soif du plasma de leur sens,

aspirer à même leur veine !

 

Il me faut les hématies

rougeoyantes sous chaque lettre,

sucer jusqu’à la moelle

l’émotion vive qu’un vers distille

dans l’ignorance des crocs

que j’aiguise à leur vue.

 

J’ai faim du sang des mots,

de la sève vermillonne

dont les poèmes brûlent,

cris de chair traversées

de l’intime dénudé,

soif de la pulpe versée

sur l’espace immaculée.

 

La nuit ,

lorsque dansent les fous,

mes crocs s’allument,

s’étirent pour croquer

à pleines pages

les entités véreuses.

 

J’ai faim et suis heureux

grâce à votre présence,

,à cette chair

dont vous m’offrez la vue,

vous poètes, écrivains de tout poil

spadassin de la page

grand voltigeurs de sens

livrant vos livres

plein du sang de vos fièvres,

pulpeux des mots qui globinent

au foyer de vos pages !

 

Ne craignez d’être exsangue

de la moindre substance

je libère pour d’autres l’espace

afin qu’ils déposent leurs yeux

et la dent de leur faim

pour dévorer vos pages.

Par moi vous aurez page ouverte

car je vais vous saignez à blanc !

 

François Fournet

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 11/09/2015

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site