Sous la Motte, poésie

 

SOUS LA MOTTE

 

Un ver de terre

Sans pudeur

Se promenait

Tout nu

Dans le jardin.

La tomate

En devenait rouge

De confusion.

L’artichaut

Refermait ses feuilles

D’un air dégouté.

Le lombric

Sans un mot

Laissant derrière lui

Rumeurs et ragots

S’enfonça dans le sol.

Son corps

Frôla

Le tubercule

D’une Belle de Fontenay.

La patate

Toute émue

Frissonna

De plaisir.

Par l’émotion

Elle fit tomber

Sa robe des champs !

Derechef

Le bellâtre

Pénétra la Dame.

Sous la motte

Se fut un joyeux

Charivari.

La tomate

Devint cramoisi.

L’artichaut

Fit la gueule.

 

Moralité : le mariage pour tous dans la nature existe depuis longtemps !

 

Jean-Paul Villermé

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 17/07/2013

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×