Pascale LOCQUIN

LES MOTS FILENT…

Derrière les mots

il y a d'autres mots

certains qui reculent

d'autres qui en font des pendules

le temps qui passe

nous dit qu'il faut y aller

le temps qui laisse des traces

qui nous font avancer.

Après les petits mots

il y a les gros mots

qui ont besoin d'espace

et les autres qui lassent

que voulez-vous donc que l'on fasse

quand on ne peut plus se parler

monter sur des échasses

ou tout laisser tomber ?

Souvent filent les mots

qui ont souvent eu chaud

dans ce cas ils reculent

comme le font parfois les pendules

le temps rarement efface

ceux que le temps enlace

même s'il faut s'en aller

et ne pas y couper!

 

Si je vous prends au mot

et que nous avons du pot

la vie parfois bascule

au tic tac d'une pendule

rien n'est vraiment moins sûr

qu'une présence qui rassure

dire qu'on a chacun nos mots

n'est peut-être pas faux !

 

 

 


 

 

 ALLO... LES MOTS ? (chanson)

Je sais des mots  
aux senteurs de roses;  
des mots au fil de l'eau 
qui ne rendent pas morose.  
Le vent pourtant  
parfois cogne au dedans.  
 
Je sais des mots 
et parfois j'ose,  
au fil de l'eau 
souvent je m'expose  .
Le vent souvent  
donne un coup au temps. 
 
On dit des mots  
en prenant la pause  
qui tombent à l'eau  
sans que l'on se cause. 
On rompt les rangs.  
L'enfance a fichu l'camp! 
 
Je veux des mots  
aux senteurs de roses 
qui ne sonnent pas faux,  
qui changent les choses ;
des mots d'enfants  
qui rient tout l'temps !
 
J'oublie les mots  
qui sentent la sinistrose.  
Je mets à l'eau  
les vers qui se reposent.  
J'oublie le vent  
qui nous a fichu d'dans! 
 
Un jour, il faut  
pourtant stopper la prose,
chercher dans l'eau  
les vers qui font la pause. 
Il est alors temps  
de prendre la clé des champs!

 

 

Sous-pages :

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site