j’ai envahi mon miroir

« Un mardi rouge du mois de mars, j’ai dénudé mon miroir et mes suis retrouvée au-delà de moi-même.

Un météorite dans l’œil et brusquement l’encre jaillit, pareille au torrent de l’âme.

 
Je m’étais évadée sur un papier de soie, sorte d’espace à soi, propice aux ivresses.

Un mardi rouge du mois de mars, j’ai envahi mon miroir et me suis retrouvée en plein cœur de moi-même, face au labyrinthe des lunes.

 

S.G.

(12/03/08)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 14/09/2015

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site