18 novembre 2009 par Anne Bonin

Rendez-vous d'écriture

 

En entrée, se mettre au diapason, entrer en écriture :

Au menu : un Lancer de mots.

Je vous propose d'écrire un texte à partir d'une collecte de noms de choses, de qualité, d’objets de la vie quotidienne, d’outils, d’ustensiles, de plantes ou d'animaux de genre féminin uniquement.

Ni verbes, ni adjectifs (Vous choisirez ceux-ci dans votre propre répertoire, votre sac à mots).


Le texte écrit sera-t-il typiquement féminin ? Aura-t-il des consonances particulières ? Sera-t-il le doux chant d'une sirène ? Celui d'une mégère ?

Remarque : en français, les objets ou les animaux sont féminin ou masculin sans logique apparente, sinon celle établie à partir des terminaisons, ce qui reste un bon moyen de reconnaissance des genres (sauf les exceptions qui sont là pour nous rappeler qu il y a une règle ! ).

 

Collecte par les adhérents de NanterrePoéVie des mots de genre féminin :

Chanteuse. Rose. Sirène. Sauterelle. Pastèque. Chouette. Tourniquette (cf Boris Vian). Banquette. Lavette. Fontaine. Fouine. Vague. Vache. Pierre. Serpette. Pilule. Espagnolette. Bague. Chevillette. Bobine. Pomme. Humanité. Maternité.

En plat de résistance : Couleurs des émotions et métier de femme.

Dans ce deuxième temps d'écriture je vous propose d'associer,
• une (ou plusieurs) expression(s) imagée(s), contenant le nom d'une couleur et celui d'une émotion (ou d'un sentiment)
• avec un métier de femme. (Métier d'autrefois, métier rare ou métier d'homme qui s'est aujourd'hui féminisé.)
pour esquisser le portrait d'une femme dans l'exercice de son métier, avec la palettes des « couleurs émotions ». Portrait imaginaire, réaliste, de rêve ou de cauchemar... à vous de voir la couleur qui vous parle.

Collecte par les adhérents de NanterrePoéVie d’expressions imagées contenant le nom d’une couleur et un sentiment ou une émotion.

Couleur émotion :

Rouge de plaisir
Rose de plaisir
Vert de peur
Vert de rage
Une peur bleue
L’ire noire ou la colère noire
Broyer du noir
Voir rouge
Etre morose (mauve et rose)
Avoir le rose aux joues
Etre rouge de honte
Faire grise mine
Rire jaune
Se faire des cheveux blancs
Voir la vie en rose
Etre marron
En faire voir de toutes les couleurs
Des bleus à l âme


Collecte par les adhérents de NanterrePoéVie de noms de métiers de femme

Marchande d'oublie. Marchande de couleurs. Lavandière. Matelassière.
Ferblantier(e). Geôlière. Potière. Sculptrice. Fille de joie. Chocolatière. Rémouleuse. Rempailleuse. Bonnetière. Diseuse de bonne aventure. Embaumeuse.
Enlumineuse. Escriveuse. Brodeuse. Poissonnière. Sorcière. Rebouteuse. Brodeuse. Magnétiseuse. Cadre chez France Télécom/Orange. Tragédienne. Chanteuse de rues. Femme, aiguilleur du ciel. Et oui aiguilleuse n'existe pas encore ! Avis aux amatrices...

Remarque : certains noms de métier mis au féminin sont utilisés quand le poste est occupé par une femme, alors qu'à une époque où il était peu concevable qu'une femme les occupe, la mise au féminin désignait l'épouse de l'homme occupant la fonction.

En dessert, pour aller plus loin :

pour ce troisième temps je vous propose d’inventer une expression imagée composée d’une émotion que vous choisirez et d’une couleur que vous choisirez également. Après avoir créé cette expression, donnez en la définition agrémentée d’exemple et si la plume vous en dit, mettez la en scène dans une situation ou une succession de situations.

 

Focus : Couleurs colère:

Les couleurs comme les émotions sont innombrables dans leurs variations.
Pourtant les émotions et les couleurs de bases sont très limitées.
Colère, peur, tristesse et joie pour les émotions, bleu, rouge, jaune, blanc et noir pour les couleurs.

La colère revêt plusieurs couleurs, mais vous êtes vous demandé pourquoi ?

Les expressions imagées viennent souvent de l’observation fine de la réalité, hors il existe différentes sortes de colère : blanche, noire, rouge, bleue.
Chacune d’elle se rapporte à une manifestation physiologique bien particulière. Voici donc les différentes sortes de colère et vous comprendrez que certaines couleurs de colère sont plus explosives que d’autres !

Etre blanc de colère : une colère intense, le sujet qui la ressent contrôle parfaitement ses émotions. Son intelligence en alerte et son état d’agressivité le rendent particulièrement dangereux. Les mots ou les coups portés seront précis et percutants.


Colère noire : forte colère; les sourcils sont froncés et les yeux plissés, la couleur de l’iris n’est plus visible, seule les pupilles noires restent perceptibles et donnent au regard une intensité particulière : un regard noir.

Se fâcher tout rouge : se fâcher très sérieusement. Soudain l’adrénaline monte, le sang afflue, empourpre le visage et le sujet laisse éclater sa colère. Cris, coups, mouvements désordonnés sont à craindre.

Etre bleu de colère : une colère qui étreint celui qui la ressent, qui l’étouffe littéralement. Le sujet suffoque,  est au bord de l’évanouissement.


En Anglais, être bleu de colère - to be livid / purple with rage
En Allemand, être bleu de colère : rot vor Zorn sein

1 vote. Moyenne 4.50 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 15/09/2015

logo copyright

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site